Suivez-nous sur Facebook !

Un échange de jeunes, c’est quoi ?

Un échange de jeunes rassemble des groupes de jeunes de 16 à 25 ans, de différents milieux, d’au moins deux pays, en leur donnant une occasion de discuter et de traiter de divers thèmes, tout en apprenant à connaître leurs pays et leurs cultures respectives.

Un échange de jeunes, c’est :

– vivre une expérience humaine inoubliable
– rencontrer des jeunes venus de toute l’Europe
– connaitre la richesse d’un échange culturel
– créer un séjour avec une équipe conviviale, selon ses envies
– apprendre différents petits jeux utiles pour vos futures animations
– réaliser, créer, apprendre, inventer pour concrétiser un projet
– vivre des activités enrichissantes et dynamiques
– s’amuser, rigoler, découvrir, rencontrer, discuter, échanger
– …

 


CREATION SPECTACLE DEF par jeanba-coala

Rétro 2014

« Take the train against discrimination ». Cette année, ce sont des jeunes Slovaques, Bulgares, Espagnols, Français et Belges qui ont décidé d’échanger, partager et créer sur le thème de la discrimination et des stéréotypes.
Au programme : des balades, des rencontres, une visite a Bruxelles, des jeux, beaucoup de rires, mais aussi et surtout un objectif à atteindre : la création de 4 animations qui traitent de la discrimination pour des enfants de 4e, 5e et 6e primaire via le sport, le théâtre, le jeu de coopération et le chant/danse au Château de Bouillon. Nous avons ainsi réuni une centaine d’enfants qui ont pu déambuler dans le Château et découvrir nos différentes animations didactiques sur ce sujet.
Cet échange a une fois de plus été une très grande réussite. Les jeunes sont repartis avec des étoiles et des rêves plein la tête, et avec l’envie de sensibiliser à leur tour, au niveau local, la population de leur pays respectif à l’ouverture sur les autres.

 

Rétro 2013

C’était notre 4e échange à Botassart-sur-semois ! Cette année, ce sont des jeunes venus d’Italie, d’Espagne, de Lituanie et de Belgique qui se sont rencontrés. En concertation avec les jeunes et nos partenaires, nous avons décidé de créer un échange de sur la thématique suivante: « La deuxième vie des objets ». Les jeunes ont donc pu participer à des ateliers pour arriver à atteindre les objectifs que nous nous étions fixés :

– Créer des instruments de musique avec des objets récupérés pour en faire un petit concert.
– Créer 3 jeux du monde avec des objets trouvés dans nos poubelles.
– Donner une seconde vie à des objets récupérés (sous-plats, fauteuils, jouets, …).
– Créer une bande dessinée qui vise à sensibiliser un large public à la réutilisation de nos objets obsolètes.

Durant cet échange nous nous sommes rendus à Bruxelles pour participer au festival de bande dessinée. Nous y avons présenté notre résultat devant un large public féru du 9e art.

Nous nous étions fixés comme objectif de présenter notre résultat final aux écoles environnante à Botassart. C’est lors de la dernière journée que nous avons accueillis une centaine d’enfants dans notre centre, afin de les sensibiliser à notre tour à la problématique de nos déchets. Nous y avons présenté nos ateliers, nos réflexions, et avons clôturé cette journée par un petit concert.

De nombreux jeux, débats, échanges, excursions, ont été mis en place afin de permettre à chacun de rencontrer l’autre et ainsi découvrir sa culture.

Le succès de notre échange n’était pas uniquement basé sur le résultat final mais aussi et avant tout sur les rapports humains et les liens qui se tissent au jour le jour entre tous les participants. Voir toutes ces amitiés naitre entre les jeunes venus de toutes l’Europe à la fin de notre échange, fait la fierté de notre activité.

Rétro 2012…

Du 3 au 15 septembre, ont débarqué en Belgique de jeunes (entre 18 et 25 ans) Roumains, Turcs et Vikings islandais, rejoignant à Botassart une équipe belge prête à les accueillir. Leur but ? Protéger et favoriser la biodiversité grâce à l’échange de jeunes «Coala Zero, zero emission zero sugar». Le planning fut chargé : réalisation, sur le site, d’une mare de 25m³ permettant l’installation d’un écosystème ; d’un verger d’espèces locales ; d’un potager médiéval ; de deux fours solaires ou encore de land’art (graffitis verts). Et après ? Et bien ce sont les 1500 enfants que nos classes vertes accueillent par an sur ce site qui profiteront de tout cela ! Mais est-ce donc seulement cela un échange de jeunes, un travail stakanovien? Que neni ! Il s’agit aussi de la rencontre de l’autre: chants autour du feu, repas nationaux, danses traditionnelles, discussions permettant d’apprivoiser la culture et la vision du monde de l’autre… Et que retire-t-on d’un tel séjour ? Des liens d’amitié solides, la fierté du travail réalisé, des nouvelles techniques et de nouveaux talents. Mais cela reste sans nul doute la composante humaine du séjour qui laisse une marque éternelle chez chacun des participants.

Rétro 2011

Forte de son expérience passée, l’asbl Coala a organisé un nouveau séjour international à Botassart-sur-Semois début septembre. Le but principal était de découvrir les cultures des différents pays partenaires : la Bulgarie, la Lettonie, le Portugal et la Hongrie. Les 30 participants âgés de 17 à 25 ans se sont réunis pour discuter, débattre, sur la fragilité des abeilles et de leurs importances au niveau de la pollinisation. Nous avions décidé, avant l’échange de créer, lors du séjour, un spectacle de marionnettes qui avait pour objectif la sensibilisation des enfants à cette problématique.Nous l’avons présenté en pleins centre-ville de Bouillon et plus de 200 enfants ont répondus à l’appel. Notre projet était donc multiple, réaliser nous-même des marionnettes, créer une histoire qui explique la problématique, créer des décors, … et nous avons aussi construit un grand hôtel pour accueillir ces petites « Sentinelles de l’environnement ».

Ce projet ambitieux fût avant tout une grande aventure humaine très riche par son contenu…

 

 

 

 

 

 

Vidéo-reportage du séjour

 

Historique

Avant d’organiser son premier séjour, l’asbl Coala a décidé de participer à son premier séjour à l’étranger. Après avoir rencontré le partenaire, nous nous sommes engagés à un projet sur le thème de l’environnement en Transylvanie en Roumanie.

La Roumanie…

Le projet s’est déroulé du 5 au 14 septembre 2009 à Scarisoara en Transylvanie (Roumanie) avec la participation d’un groupe de Turques, Polonais, Roumains et Belges.

Les objectifs du projet est d’augmenter la conscience des participants concernant la gestion des déchets comme solution pour le développement durable. Il y avait des ateliers, de nombreux de jeux, des discussions, des exposés, des débats, des activités nocturnes, du tourisme et des échanges culturels internationaux. En réorientant l’éducation pour le développement durable, les initiateurs des programmes éducatifs doivent trouver l’équilibre entre les technologies et le mode de vie traditionnel. Très souvent, le mode de vie traditionnel nous étonne avec les solutions écologiques comme utilisation de ressources. Le renvoi à ce mode de vie peut être très compliqué (voire impossible pour ceux qui vivent une vie urbaine), mais la culture des valeurs traditionnelles pourrait être un bon soutien du développement durable du 21ème siècle.

Toutes ces activités ont été orientées pour favoriser l’échange culturel qui était bien évidemment le premier objectif.

 

Coala a organisé son séjour multiculturel

Pendant 10 jours (du 1 au 10 septembre 2010), 6 jeunes belges, Turques, Bulgares et 5 jeunes d’Italie, tous âgés entre 18 et 24 ans ont échangé autour du thème de « L’environnement ». Ce projet a eu lieu dans le hameau de Botassart-sur-Semois. Ce projet s’est appuyé sur la connaissance et le partage de chacun afin de prendre conscience de notre impact sur notre environnement.

Plusieurs activités ont été mises en place pour se rendre compte de la beauté de notre environnement, mais aussi de sa fragilité. Nous avons fait appel à l’asbl Natagora et l’association Île de Paix qui nous ont fait part de leur point de vue tant au niveau local qu’international. De nombreux débats ou discussions informels se sont poursuivis après ces animations.

En plus de ces activités, nous avons visité Bruges et Bruxelles, deux villes riches en culture ! Dans la capitale, nous avons découvert le Parlement Européen et le Parlement Fédéral où nous avons pu comprendre leur fonctionnement. Nous avons eu l’occasion d’y rencontrer Olivier Deleuze (ancien président du parti Ecolo) avec qui nous avons eu un débat concernant les lois européennes sur l’environnement.

Les balades, débats et visites nous ont amené à notre objectif final : créer un jeu de société destiné à sensibiliser plus largement (enfants et adultes) au thème de l’écologie ; faire prendre conscience de la complexité de notre écosystème, sa beauté mais aussi sa fragilité afin de la protéger.

Nous avons pu tester la cohérence du jeu avec une association locale en fin de séjour et élargir encore le débat.

Cet échange avait une autre priorité : l’échange multiculturel par des débats, des discussions informelles, des jeux et autres excursions.

Grâce à des activités variées, à l’implication et l’investissement des jeunes dans chaque activité, ce séjour s’est déroulé dans une excellente ambiance, riche en rencontres qu’ils ne sont pas prêts d’oublier.